Rechercher
  • Rosalie Côté

Les certifications d’employeur : dans quel contexte? Quoi choisir?

Dernière mise à jour : août 12

Pourquoi on ferait ça?

On va se le dire. Obtenir une certification d’employeur, c’est tout un processus. Il s’agit non seulement d’un important investissement de temps, mais aussi d’argent.


C’est très bien que ce soit le cas parce que, sinon, nous aurions tous des certifications. Et plus personne ne pourrait se différencier. Cependant, avant de se lancer, il est important de se questionner sur les raisons pour lesquelles on considère entamer le processus.


Se distinguer

Comme dans toute chose, il faut le faire pour les bonnes raisons.


Je comparerais ce processus à celui d’identification des valeurs de l’entreprise. Qui n’a pas déjà vu une entreprise afficher des valeurs qui ne sont pas réellement vécues à l’interne? On le sait, dans ces cas-là l’impact est plutôt négatif et, rendu là, c’est souvent mieux de ne rien faire! De la même manière, si vous décidez de vous lancer dans un processus pour obtenir une certification dont les principes ne sont pas réellement vécus à l’interne, vous perdez votre temps.


Ce qui est intéressant, avec les certifications, c'est que certaines requièrent des processus très rigoureux. Ça fait en sorte que c’est assez difficile (voir impossible) de les obtenir sans faire de réels efforts car il faut vraiment mettre en place des initiatives concrètes pour avoir le sceau. Donc, lorsque c’est bien fait, ça peut être réellement bénéfique.


Tout dépend alors de la certification choisie et de la raison pour laquelle vous vous lancez.

Si vous le faites pour le standing, vous vous trompez.


Si vous le faites pour confirmer-améliorer vos bonnes pratiques (ou votre avance sur le marché) dans une dimension de votre organisation (p. ex., conciliation travail-famille), vous êtes sur le bon chemin.


Se mettre au défi

L’expérience comme telle peut être vraiment intéressante.


Pendant le processus, vous serez amenés à vous poser des questions que vous n’avez pas l’habitude de vous poser. Vous devrez réfléchir à ce que vous avez mis en place et ce qui vous distingue. Certaines certifications vous amèneront même à élaborer un pitch employeur pour vendre votre candidature.


En faisant cela, vous aurez une meilleure compréhension de votre proposition de valeur aux employés, même si vous n’obtenez pas la certification. Vous aurez mis des mots sur ce qui est évalué par la certification. Et d’avoir des messages clés tout prêts pour votre plan de communication RH, ça a quand même une belle valeur!


Bref, le faire soi-même est une excellente façon de se challenger un peu et de pousser sa réflexion plus loin!


Pour l’expérience employé

Pour vos employés, le processus peut s’avérer une expérience enrichissante et apporter un sentiment de fierté.


La communication à ce niveau est fondamentale. Il est important de tenir vos employés informés du processus et de les impliquer lorsque ce sera possible. Aussi, vous devez expliquer clairement en quoi consiste la certification choisie et ce qu’elle implique concrètement pour eux.


Dans les faits, une fois la certification obtenue, l’employé ne verra pas beaucoup de changements dans son quotidien (à moins, évidemment, qu’il y ait des changements concrets dans les pratiques de la compagnie!).


Il faut donc avoir un plan de communication clair. Si on en fait trop, le risque est de créer un cynisme parmi les employés. À l’inverse, en n’en parlant pas assez, vous perdez une belle occasion d’augmenter le niveau de fierté de vos employés.



Quel est l’impact sur la marque employeur?

Si vous vous lancez dans un processus de certification parce que vous pensez que ça va automatiquement attirer des nouveaux candidats, il se peut que vous soyez déçus.


On peut comparer une certification d’employeur à une formation de plus sur un CV. Est-ce que c’est essentiel? Non. MAIS ça peut permettre de se démarquer.


Les certifications sont, en réalité, une « preuve » de ce que votre marque employeur promet. Par exemple, une entreprise peut affirmer qu’elle offre une conciliation travail-famille sans que ce soit réellement le cas. Toutefois, en allant chercher le sceau d’une certification en lien avec cet aspect, elle devra se conformer à certains critères.

Vous devrez expliquer à vos employés ce que la certification apporte concrètement pour qu’ils comprennent bien tout ce que ça englobe.


Obtenir une certification d’employeur peut également générer de la visibilité. Il faut savoir que certaines certifications montent un beau dossier de presse ou parlent des gagnants à travers différents médias.


Donc, afin que la certification ait un réel impact, vous devez la choisir JUDICIEUSEMENT et vous assurer qu’elle soit réellement alignée sur votre proposition de valeur.



Comment choisir une certification?

À quoi ressemble votre culture organisationnelle? Qu’offrez-vous à vos employés qui se distingue des autres? Qu’est-ce que vos employés souhaitent?


Ce sont là des exemples de questions que vous pouvez vous poser afin de vous aider à choisir la bonne certification pour votre entreprise. Ce choix doit être en cohérence avec votre proposition de valeur aux employés (ou votre IKIGAÏ RH).


Ça veut donc dire que vous devrez prendre un pas de recul.


Par exemple, si vous promouvez une culture familiale, vous pourriez soumettre votre candidature à Concilivi. Si votre entreprise a à cœur l’inclusion, vous pourriez vous tourner vers Canada’s top diversity.


Il y en a pour tous les goûts, et certaines certifications vous demanderont plus d'efforts que d'autres. Vous devez simplement trouver la certification qui « colle » le mieux à votre entreprise et à votre réalité.


Voici une liste de certifications et initiatives qui pourraient s’avérer pertinentes :



B Corp

Cette certification est très respectée parce qu’elle est extrêmement rigoureuse. Elle s’adresse aux entreprises qui souhaitent être plus responsables, tant au niveau social qu’environnemental. B Corp se trouve partout dans le monde avec des « chapitres » locaux.


Le processus est assez exigeant. Vous devez être acceptés par le B Lab à partir du «B Impact Assessement», un système de points qui touchent toutes les sphères de votre entreprise:

  • La gouvernance

  • Le personnel

  • La communauté

  • L’environnement

  • Les clients

Vous devrez soumettre vos états-financiers, répondre à un tas de questions... et probablement vous y prendre par étapes!


B Corp se distingue même par le fait que le statut doit être notarié. L'avantage? Être certifié B Corp, ça veut vraiment dire quelque chose :)


Si vous avez besoin d'aide avec le processus, sachez qu'au Québec, Boite Pac se spécialise dans l’accompagnement des entreprises qui souhaitent devenir B Corp. Ça peut vraiment valoir la peine de se faire guider parce que c’est quand même tout un engagement!


Psst! Si vous souhaitez accroître votre impact social mais n’êtes pas encore prêts pour B Corp, vous trouverez ici des idées pour améliorer votre responsabilité sociale. 

---> En apprendre plus sur B Corp.