• Sarah Jodoin-Houle

Les 3 piliers de la responsabilité sociale des entreprises (RSE)

Mis à jour : sept. 10

Que ce soit sur le plan international ou local, plusieurs experts du domaine de la finance s’entendent pour dire que des changements profonds s’opèrent dans notre économie, en particulier en ce qui concerne les facteurs liés à la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

C’est que l’époque où on évaluait la performance des entreprises uniquement en fonction des profits tirait déjà à sa fin (yay!)… et la crise de la COVID-19 agit comme accélérateur de changement. Pour avoir du succès, une entreprise doit, de plus en plus, être en mesure de démontrer qu’elle prend des actions concrètes pour améliorer son impact social et environnemental.

Il ne s’agit plus « seulement » de peaufiner l’image publique et de convaincre les clients et les employés que l’entreprise est responsable. D’abord, ceux-ci sont maintenant à même de détecter le greenwashing et les berner avec un beau rapport de développement durable intangible ne fonctionne plus. Ensuite, les entreprises cotées en bourse doivent de plus en plus répondre aux critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) pour satisfaire les investisseurs.

Et les investisseurs veulent des preuves.

Il faudra donc que les bottines suivent les babines, comme on dit..!

La RSE, c'est quoi?

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) peut être définie comme l’ensemble des mesures et initiatives prises par une entreprise – de manière volontaire – pour améliorer son impact :

  • Sur le plan sociétal (social)

  • Sur le plan économique

  • Sur le plan environnemental

S’engager dans une démarche de RSE, au fond, revient à s’assurer que la croissance (ou la prospérité) de l’entreprise est éthique et bénéfique pour tout le monde (actionnaires, employés, fournisseurs, clients, population locale, planète…).

Voici, pour vous inspirer, des exemples d’actions concrètes à mettre en place pour chacun des 3 piliers :

Sur le plan social :

  • Offrir un environnement de travail sain et stimulant

  • Encourager et faciliter l’accès à l’éducation et à la formation continue

  • Assurer l’égalité des chances dans l’entreprise

  • Accueillir la diversité et assurer l’inclusion

  • Garantir la sécurité sur les lieux de travail

  • Placer l’humain avant les indicateurs de performance (KPIs)

  • Prendre part à la communauté (ex. entreprise engagée dans sa ville ou son quartier)

  • Financer des projets artistiques (ex. comme commanditaire)

  • Transiger vers des produits issus du commerce équitable (ex. café sur les lieux de travail, vêtements corporatifs, etc.)

Sur le plan économique :

  • Créer des emplois

  • Faire preuve de transparence en matière de rémunération

  • Prioriser les fournisseurs locaux

  • Encourager les PME

  • S’assurer que la tarification des biens et services offerts est équitable

  • Payer rapidement les factures des fournisseurs (en priorisant les travailleurs autonomes et les petites entreprises)

  • Redistribuer une partie des profits (aux employés, à des organismes…)

  • Participer à diverses initiatives liées à l’économie de partage (ex. rembourser l'abonnement à un service d’autopartage)

Sur le plan environnemental :

  • Mettre en place des initiatives liées à l’économie circulaire (ex. produire avec des matériaux recyclés)

  • Adopter une politique « sans papier » sur les lieux de travail

  • Mettre des bacs de recyclage et de compostage à la disposition des employés et des visiteurs

  • Réduire (ou rendre plus efficace) la consommation d’eau et d’énergie au sein de l’entreprise

  • Compenser les déplacements pour affaires par des crédits-carbone

  • Viser à devenir carboneutre

  • Réduire au maximum le gaspillage de fournitures, de produits et de ressources

  • Considérer les critères ESG au moment de faire un investissement

Les chances sont qu’en défilant les idées ci-haut, vous avez pu identifier plusieurs pratiques actuelles dans votre organisation. Pourquoi ne pas les mettre en valeur en les communiquant, et vous en servir comme point de départ?

… et dans le cas improbable où vous n’avez pas pu en « cocher » quelques-unes : agissez, ça urge! ;)

Vous avez aimé cet article de La Talenterie? N’hésitez pas à le partager! :)

Contact

Vous souhaitez brainstormer sur un projet ou un enjeu lié à vos communications internes, votre marque employeur ou vos ressources humaines? 

La Talenterie

1-3435 La Fontaine
Montréal, QC

H1 W 1T8

 

Courriel : Sarah@latalenterie.com

Téléphone : 514-995-7840 

  • La Talenterie (LinkedIn)
  • La Talenterie (Facebook)
  • La Talenterie (Instagram)

© 2020 par La Talenterie

Vous préférez nous écrire?